Actualité climObs

Facebook Twitter

En météorologie, les saisons sont définies ainsi pour l’hémisphère nord :

- printemps : mois de mars, avril et mai
- été : mois de juin, juillet et août
- automne : mois de septembre, octobre et novembre
- hiver : mois de décembre, janvier et février.

Le mois de mars est ainsi le bon moment pour faire le bilan hivernal.

La température moyenne à la surface de la Terre (océans et continents) à l’hiver 2011-2012 a été 12,51 ± 0,09°C, soit la 17e la plus chaude des mois d’hiver depuis 1880. Elle se situe à 0,41°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle.

La température moyenne continentale était 3,82 ± 0,21°C, soit à 0,59°C au-dessus de la moyenne. C’est la 20e plus haute température continentale hivernale depuis 1880.

La température moyenne océanique est à 16,13 ± 0,04°C, soit 0,33°C au-dessus de la moyenne. C’est la 15e plus haute température océanique d’hiver depuis 1880.

Entre décembre 2011 et février 2012, une période froide de trois semaines a été observée sur une grande partie de l’Europe, avec des moyennes qui étaient inférieures de plus de 5°C par rapport aux normes saisonnières. Cette période, qui s’est produite principalement pendant le mois de février, a abaissé les températures moyennes hivernales du continent européen, qui montre un déficit global de température. Mais, pendant l’hiver, l’Amérique du nord, l’Europe du nord,  le nord de l’Asie et le sud de l’Amérique latine ont connu des températures moyennes au-dessus des normes saisonnières. Le bilan final est que l’hiver 2011-2012 est le 20e hiver le plus chaud pour la période 1880-2011.

Anomalies des températures pour la période allant du 1er décembre 2011 au 29 février 2012 sur l’ensemble de la planète. Comparez avec la carte ci-dessous, qui montre les anomalies de températures pour le mois de février 2012 uniquement. L’influence de la période froide de la première moitié du mois est bien visible sur l’Europe.

Anomalies des températures sur l’ensemble de la planète pour le mois de février 2012 uniquement.

Le mois de février a connu de grands contrastes géographiques :

  • Les latitudes comprises entre les 40° et 55° nord en Asie et en Europe ont connu des températures froides sévères.
  • Le Canada, la moitié est des États-Unis et le nord de la Russie centrale ont connu des températures supérieures à la normale au-delà de 5°C.
  • Pour l’hémisphère nord, le mois de février 2012 fut le plus froid depuis 1994.
  • Pour l’hémisphère sud, le mois de février 2012 fut le 13e le plus chaud depuis 1880.
  • L’Espagne, l’Autriche et l’Allemagne ont connu des moyennes largement inférieures à la normale (-2.5°, -3,9° et -3.4°C respectivement).
  • La température moyenne de février en Ontario a atteint le record le plus chaud de 1998, avec des moyennes dépassant les normes saisonnières de 3,7° à 6,8°C.

Sources : site de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration)

Facebook Twitter

ClimObs c’est ...

le premier observatoire francophone du changement climatique

Sur le blog

5e rapport du GIEC : impacts, adaptation et vulnaribilité
Le deuxième groupe de travail du GIEC vient de publier sa contribution au 5e rapport du GIEC : impacts, adaptation et vulnérabilité. Une vidéo en anglais présente ce rapport.                   Les bases physiques du ...

Enseignants

Enseignants, trouvez des parcours de visite du site, des activités pour la classe, des données brutes, des liens...

Les partenaires climObs