CH4 atmosphérique depuis 800 000 ans

Concentration de CH4 dans l'atmosphère depuis 800 000 ans reconstituée à partir de carottages glaciaires


Les données remarquables de cette figure ne sont pas encore disponibles.
Fermer et revenir à la figure

Les bulles d’air piégées dans les carottes de glace permettent de connaître la concentration en CH4 de l’atmosphère au moment où la glace s’est formée. La courbe ci-dessus (construite à partir de glace issue du site Antarctique Dôme C) montre des fluctuations périodiques du CH4 atmosphérique, qui semble suivre les cycles de l'orbite de la Terre autour du Soleil. Il est notable que les valeurs les plus élevées atteintes par le CH4 au cours des derniers 800 000 ans et avant le début de l'ère industrielle, à savoir 0,8 ppmv (ou 800 ppbv, parties par milliard), sont bien inférieures aux valeurs actuelles (1,8 ppmv ou 1800 ppbv).

Les clés pour comprendre


Figures liées

Composition de l’atmosphère

CH4 atmosphérique depuis 800 000 ans

CO2 atmosphérique depuis 800 000 ans

CO2 atmosphérique depuis 800 000 ans Les bulles d’air piégées dans les carottes de glace permettent de connaître la concentration en CO2 de l’atmosphère au moment où la glace s’est formée. La courbe ci-dessus (construite à partir de glace issue du site Antarctique Dôme C) montre des fluctuations ...

Facebook Twitter

ClimObs c’est ...

le premier observatoire francophone du changement climatique

Sur le blog

5e rapport du GIEC : impacts, adaptation et vulnaribilité
Le deuxième groupe de travail du GIEC vient de publier sa contribution au 5e rapport du GIEC : impacts, adaptation et vulnérabilité. Une vidéo en anglais présente ce rapport.                   Les bases physiques du ...

Enseignants

Enseignants, trouvez des parcours de visite du site, des activités pour la classe, des données brutes, des liens...

Les partenaires climObs