Rétroactions et incertitudes

Une des difficultés pour se projeter dans l'avenir résulte de l'existence, dans le système climatique, de nombreux phénomènes amplificateurs appelés rétroactions.

en savoir + Imprimer (PDF)

Cycle du carbone, océan et continents

Cycle du carbone, océan et continents Le cycle du carbone est au cœur de l'avenir du réchauffement climatique, puisque selon son évolution l'atmosphère peut se retrouver allégée en dioxyde de carbone ou au contraire en recevoir une injection supplémentaire.

Liste des modules associés

  • Albédo

    Albédo En changeant l'albédo de la Terre par la réduction de la cryosphère, le ...
  • Nuages et aérosols, vapeur d’eau

    Nuages et aérosols, vapeur d’eau Les modifications à venir de l'atmosphère auront très probablement des effets sur ...
  • Facebook Twitter

Rétroactions et incertitudes

Les systèmes complexes – et la machine climatique appartient sans conteste à cette catégorie – comportent souvent de nombreuses rétroactions. On appelle ainsi des processus qui s’activent lorsque le système s’écarte de l’équilibre, conduisant soit à accentuer le déséquilibre (rétroaction positive), soit à l’inverse à le réduire (rétroaction négative). Ces rétroactions sont à l’origine des principales incertitudes concernant l’évolution future de la machine climatique. Les principales d’entre elles sont le cycle du carbone – une rétroaction positive, mais dont on peine à modéliser l’ampleur –, et la formation de nuages, rétroaction dont le signe même fait encore débat. La rétroaction résultant de l’albédo est mieux comprise.

Référent scientifique

Jean-Louis Dufresne,
Chercheur au LMD (Laboratoire de Météorologie Dynamique) de l'IPSL (Institut Pierre Simon Laplace).         Serge Planton, Chercheur au CNRM-GAME (Centre National de Recherches Météorologiques - Groupe d’études de l’Atmosphère Météorologique).