Information relative au Covid-19 : nos sites sont fermés mais nos équipes restent joignables pour répondre à vos demandes : contactpro[at]universcience.fr / +33 1 40 05 73 53

Peintre au talent universellement reconnu, Léonard de Vinci était aussi un ingénieur, un scientifique, un scénographe, un musicien ainsi qu’un homme de cour accompli. Considéré comme l’archétype de l’Homme de la Renaissance, sa curiosité insatiable rivalisait avec sa force de création.

L’exposition - réalisée en collaboration avec le Museo nationale della scienza e della tecnologica Leonardo da Vinci de Milan et le Deutsches Museum de Munich - invite, au fil d’un parcours présentant une quarantaine de ses machines, à découvrir la pensée de cet homme dont le génie résidait surtout dans une méthode de travail d’une immense originalité.


L’exposition est divisée en 6 parties :

TRANSFORMER LE MOUVEMENT
La première partie est consacrée à la formation de Léonard de Vinci à Florence, en particulier dans les disciplines du dessin et de la construction mécanique.

PRÉPARER À LA GUERRE
La deuxième partie se concentre principalement sur le premier séjour de Léonard de Vinci à Milan, de 1482 à 1499, et son travail de génie militaire pour Ludovico Sforza.

IMAGINER LE VOL
La troisième partie est consacrée à un thème important : les études sur le vol conduites dans l’œuvre de Léonard à différentes périodes de sa vie. Nous pouvons retracer son évolution, de l'approche mécanique de sa première période milanaise à la théorie plus globale du vol mise au point au cours des vingt années suivantes.

S’INSPIRER DU VIVANT
Cette partie s’inscrit dans le prolongement des études sur le vol avec lesquelles elle est très liée. Elle nous présente des exemples contemporains de solutions bio-inspirées

AMÉLIORER LA FABRICATION
Cette partie se penche sur l'un des domaines d’étude et de recherche qui a intéressé Léonard pendant ses années à Milan : celui des textiles, de la fabrication des cordes à la production de vêtements en feutre, du filage au procédé de tissage proprement dit.

UNIFIER LE SAVOIR
Cette dernière partie de l’exposition se penche sur une évolution importante du travail de Léonard durant ses années milanaises. Sa réflexion s’est enrichie de ses lectures et de ses rencontres et élargit le statut du peintre et de l’ingénieur, formé aux pratiques de l’atelier, à celui d’un artiste de cour, familier du monde des idées et imprégné de la pensée de son temps.


Retour en haut